Connexion et Feedbacks

Chapitre 5 image
Secret Beach

Costa Rica : Chapitre V

Après ma routine matinale à moi, je retrouve les filles pour la pratique du jour : le Journaling.

Margaux a préparé des petits papiers sur lesquels sont inscrits un début de phrase que nous sommes invitées à continuer. Moi, le premier que je tire commence par « Je suis vraiment douée en… » je laisse ma plume courir sur le papier, sans trop réfléchir, j’écris ce qui vient. Cela dérive vite vers de l’écriture intuitive et des compréhensions finissent par émerger. Quel bel exercice. On est invitée à tirer un deuxième papier, cette fois c’est l’inscription : « Qu’est-ce qui me rend unique ? »

Bizarrement, j’ai plus de mal avec celle-là. Je sens qu’elle me challenge quelque part. Je commence à écrire et puis mes pensées me dirige vers une partie de moi, celle plus sauvage, plus libre, que je n’autorise que rarement à se montrer en plein jour. Je me rends compte que par peur d’être jugée, ou pire rejetée par les autres, je cache la plupart du temps ce côté de ma personnalité.

Je reste dans la partie de moi que je sais être acceptée, dans le connu et l’approuvé. Cette réalisation me prend aux tripes et fait monter l’émotion en moi. Moi qui croyais m’aimer et m’accepter telle que je suis, je prends conscience ce jour-là, que je ne le fais pas entièrement. En continuant à écrire, je me fais la promesse solennelle de ne plus perpétuer ce comportement. Les larmes emplissent mes yeux, l’émotion est très forte et je dois m’éloigner du groupe, je me dirige vers l’océan et avance dans les vagues, toute habillée. J’ai besoin d’évacuer les énergies bloquées depuis bien trop longtemps.

Ce n’est qu’une fois qu’on prend conscience des choses, qu’on peut les modifier.

Je rejoins ensuite le groupe, lorsque je me sens mieux et nous partageons ce moment ensemble. Je leur partage ce que j’ai ressenti et elles accueillent mes sensations dans l’amour et la bienveillance, ce qui finit de me libérer. Je ne me sens pas jugée, je me sens acceptée pleinement, telle que je suis, dans l’instant présent. C’est si bon et je me rends compte, si rare.

Pour l’atelier du jour, nous reprenons les quads, que nous possédons pour 24 heures et nous changeons de lieu. Aujourd’hui, ce sera « Secret beach » pour la première partie et une maison désaffectée, pour la seconde partie.

Sur cette plage, seules au monde, nous faisons deux nouvelles expériences : celle du câlin et celle du feedback.

Pour la première, Margaux nous demande de nous placer sur deux lignes face à face. Le concept : Recevoir et donner.

La moitié d’entre nous ferme les yeux, tandis que les autres suivent leur cœur et s’approche de la fille vers qui leur intuition les guide et va lui donner un câlin, la serrer dans ses bras inconditionnellement, pendant 5 minutes. Combien d’entre nous se sert dans les bras plus de quelques secondes ? C’est le même concept que de se regarder dans les yeux, sauf que cette fois, au lieu d’une connexion d’âme, c’est une connexion de cœur qui s’opère.

Je commence par fermer les yeux et lorsque je sens l’étreinte sincère et enveloppante de l’une d’entre elle, je fonds en larme après quelques secondes. Cela fait tellement du bien. Je sais que je suis quelqu’un de très tactile, mais je n’ai que de rares occasions où je peux vraiment expérimenter ce genre de lien. C’est si bon de se sentir soutenue et aimée comme cela. 5 minutes remplies de bienveillance et d’amour. Mon cœur fait des sauts de joie.

Puis vient mon tour de donner. Je sais vers qui je veux me diriger. Je me sens appelée vers elle. En arrivant à sa hauteur, je l’enveloppe de tout mon amour et je la serre contre mon cœur. C’est aussi bon de donner que de recevoir.

Après ce moment d’émotions intenses, vient le tour du second exercice de la matinée : le feedback.

On forme deux groupes, et chacune à notre tour, on va donner notre feedback à l’une d’entre nous, sur ce qui lui sert et ce qui selon nous lui dessert. Ce feedback repose sur des fondations de bienveillance et d’amour et cela est extrêmement puissant pour chacune d’entre nous. A aucun moment cela est mal perçu, car nous nous sentons soutenues. Ce n’est pas dans le but de critiquer, mais plutôt dans le but d’aider l’autre à dépasser ses limites, ses peurs, ses schémas limitants. C’est magnifique et bouleversant.

Pour donner un feedback utile et constructif, il faut toujours demander la permission à l’autre. Et en aucun cas, il s’agit de la vérité absolue, ce n’est que notre expérience de la personne, qu’elle est libre d’accepter ou non.

Au final, tout dans la vie est un feedback, chaque situation, chaque challenge. Il n’y a pas d’erreur, seulement des retours et selon ceux-ci, nous pouvons voir si nous sommes dans la bonne direction, où si nous devons adapter notre approche.

« Qu’est-ce que la vie essaie de m’apprendre ? »

Pour moi, ce qui en est ressorti est :

Les choses qui me servent sont ma douceur, ma gentillesse, mon attention, mon écoute, ma pureté, mon calme. Ce qui me dessert est le manque de confiance en moi, le fait que je ne partage pas assez mon vécu, qui pourtant est riche en expériences et peut servir d’inspiration pour les gens, ne pas assez laisser mon grain de folie sortir et le fait que je n’applique pas assez ma capacité d’action, que j’ai pourtant en moi.

Ce sont les impressions des 5 filles avec qui j’ai fait l’exercice, je peux être d’accord ou non et dans ce cas-là, je suis en accord avec ce qu’elles m’ont transmis, mais là n’est pas le plus important. C’est aussi le feedback de comment je me comporte et comme j’apparais face aux autres.

Moi qui me trouvais stressée et parfois trop « éparpillée », plusieurs m’ont dit que je respirais le calme et la sérénité et que cela les rassurait et leur faisait du bien, quand elles étaient près de moi. Mon attitude, ma présence a changé et je ne m’en étais même pas rendue compte, d’où l’importance de cet exercice. Se rendre compte de chose que parfois on ne voit pas.

La deuxième partie de l’atelier a été donné par Maureen, la petite fée de Margaux, danseuse et chorégraphe, sur : l’expression corporelle.

Pour ça, nous nous sommes rendues dans la maison désaffectée un peu plus haut sur le chemin, une sorte d’estrade devant la bâtisse se prête à merveille à l’exercice.

L’objectif : laisser sortir nos émotions, puis la femme en nous.

Sur chaque musique choisie, nous devons exprimer, par la danse, la joie, puis la colère, la tristesse et pour finir la gratitude. Pour chacune d’entre nous, certaines sont plus faciles à sortir que d’autres, mais c’est extrêmement libérateur. Un outil de plus, lorsqu’on en a gros sur la patate, ou un trop plein d’énergie. Cela permet de canaliser et exprimer ce qui vibre en nous.

Ensuite, Maureen nous montre des mouvements pour révéler notre essence féminine. Musique langoureuse, sexy et pleine de vie, pour s’assumer pleinement et laisser notre potentiel émerger. C’était très beau. Tout cela entrecoupé de challenges de confiance et de lâcher prise, suivre les mouvements de l’autre les yeux fermés et se laisser aller.

Rires et moments de partage, une connexion entre nous qui, à chaque instant, grandit de plus en plus.

L’après-midi, c’est quartier libre et j’en profite pour me reposer dans la fraîcheur de notre chambre.

Je rejoins, peu avant le coucher de soleil, les filles sur la plage, pour admirer une fois de plus ce spectacle saisissant.

Le soir, c’est soirée « New Moon », afin de célébrer la nouvelle lune, qui a eu lieu hier soir et profiter de ces belles énergies pour poser nos intentions pour le mois à venir.

Lors de la pleine lune, il est temps de lâcher ce que nous avons en trop, laisser aller des blocages, des peurs et ce qui ne nous sert plus.

Lors de la nouvelle lune, c’est le moment de prendre conscience de ce que l’on souhaite créer et voir apparaître dans notre vie.

Toutes ensembles, nous commençons par dessiner un « check d’abondance », une façon de signifier à la vie, que nous sommes prêtes à recevoir ce qu’elle a de mieux à nous offrir. De l’abondance (positive) dans tous les domaines.

Puis, il est temps d’écrire une lettre de gratitude à l’Univers. C’est, en d’autres termes, un exercice puissant de visualisation. Se connecter à ce que nous voulons avoir, réaliser, créer et écrire une page, deux pages, trois pages de remerciements d’avoir reçu tout ça, de le vivre maintenant. Comme si c’était déjà fait, déjà là. Avec le plus de détails possibles. C’est envoyer une commande à l’Univers, se mettre au diapason de la fréquence vibratoire que nous voulons recevoir en retour.

Une expérience remplie de magie, qui fait tellement du bien.

 

Marine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s