Un Retour à Soi

Jen interview

Aujourd’hui, je veux vous partager la magnifique histoire de Jen, de « With Jen Today », une femme magique et inspirante, médium, nomade, messagère de paix et d’amour.

Elle propose des guidances spirituelles, elle aide les gens à se reconnecter à leur chemin de vie, à qui ils sont vraiment. Elle tient un blog, elle écrit un livre et répand l’amour et la lumière partout où elle va. Elle suit les signes, les synchronicités et se laisse guider par son intuition. Elle a une confiance totale en la vie, l’Univers, quel que soit le nom que vous donnez à cette énergie, cette puissance qui nous guide. Elle ne s’est cependant pas réveillée du jour au lendemain alignée à elle-même et sa mission de vie.

Se sentir différente

Depuis toujours, elle s’est sentie en décalage par rapport à la société, différente des autres, « trop ça, pas assez ça ».

A 15 ans, elle rentre dans le monde du travail en tant qu’agente de voyage, mais cela la lasse très vite. Elle n’est pas forcément en accord avec elle-même. Son évolution, le voyage vers son cœur, se fera en plusieurs étapes. Un burnout d’abord en 2010, qui sera le premier déclencheur, mais avec toujours la fameuse question qui reste en suspens : « Mais que vais-je faire de ma vie ? ».

« C’est bien joli de ne pas aimer ce que je fais, c’est bien joli de m’ennuyer, mais qui suis-je et que veux-je faire ? ». Ces questions on se les ai un peu prêt tous posées. Les réponses sont plus compliquées à trouver. C’est un voyage palpitant qui commence, un retour à soi.

Même si les prémices d’une réponse commencent à naître, si cela ne correspond pas aux normes de la société, si cela s’égare un peu du chemin tracé, on a tendance à les bloquer.

Pendant plusieurs années ces questions sont restées en suspens et elle reprend un poste en tant qu’agente de voyage, car « il faut bien faire quelque chose ». La pression de l’entourage, de nos proches y est aussi pour beaucoup et du moment qu’on n’arrive pas à répondre à cette fameuse question, on ne peut pas se positionner et dire « non ! c’est ça que je veux faire. »

Se rapprocher de soi commence par un égarement intérieur, où tout semble plutôt nous éloigner de nous-même, alors qu’en fait il s’agit de s’éloigner de nos croyances, de ce qu’on croit être juste.

Un retour à Soi

Le processus a continué en 2013, quand elle commence la méditation dans un centre bouddhiste, qui l’aide à se rapprocher d’elle-même, puis c’est en 2015, à la lecture du livre « Je pense trop », de Christel Petitcollin, que le prochain déclic apparaît. Cela l’aide à comprendre que cette différence qu’elle ressent depuis longtemps n’est pas quelque chose de négatif, c’est en réalité simplement une forme d’intelligence émotionnelle différente. Elle trouve une identité dans ce livre, elle n’est plus quelqu’un de « trop » ou de « pas assez ». Elle est quelqu’un.

Malgré le sentiment d’avoir perdu beaucoup de temps, cela l’aide à retrouver son chemin et la guide vers ce qu’elle est au plus profond d’elle-même. La réponse à la fameuse question « Mais que vais-je faire de ma vie ? » prend forme. Elle sait qu’elle souhaite être thérapeute, aider les autres à se reconnecter à eux-mêmes.

Elle décide de quitter son job et donne sa démission fin 2015, avec l’intention de commencer à se former et suivre son cœur. Cependant la vie a parfois d’autres plans pour nous et voit le chemin un peu différemment. Début 2016, Jen se casse la jambe, une blessure grave qui l’empêchera de marcher pendant près d’un an et demi. C’est un coup dur, surtout après sa décision de changer de vie et de créer enfin, ce qui lui correspond vraiment. Elle a l’impression d’être arrêtée net sur sa lancée.

Ce qu’on ne voit pas dans ces moments-là et qu’elle comprendra par la suite, c’est que rien n’arrive par hasard et que cette pause, cette « cassure » dans son chemin n’est pas un retour en arrière, mais un temps qui lui était nécessaire, afin d’acquérir les connaissances d’elle-même dont elle avait besoin pour continuer sur cette voie. Elle allait se lancer sur cette route, sans avoir pris le temps de s’introspecter, de comprendre ses schémas, de soigner ses blessures.

C’est ce temps « d’arrêt » qui lui aura permis de vraiment avancer et d’amorcer ce « voyage vers son cœur ».

Après l’accident, tout devient relatif. Tout est difficile de faire, même les choses les plus basiques comme se faire un thé ou prendre une douche. L’apprentissage du moment présent, savoir dire stop, s’écouter, reconnaître les signaux de son corps, apprendre à s’aimer, à accepter son corps tel qu’il est, la notion que tout est possible et qu’on peut choisir la vie que l’on veut, font partie des leçons enseignées par la vie durant cette période.

Il n’y a pas qu’un point de rupture dans un changement de vie, dans un retour à soi, c’est une multitude d’étapes que l’on traverse qui nous rapproche à chaque fois plus de qui l’on est vraiment.

C’est en 2018, lors d’un voyage en Corse, que va se déclencher sa vie de nomade. Elle entend très clairement ce message : « Pars au Portugal, va à Lisbonne. » Son intuition, les signes, tout la pousse à prendre son envol et suivre son cœur. Elle décide d’écouter et d’essayer. D’avoir confiance en la vie et de tenter l’aventure. Sortir de sa zone de confort.

« J’ai appris à suivre mon intuition, à lâcher prise, à me dire si c’est là que je dois aller, alors c’est là que je dois aller. J’ai appris à écouter la vie. »

Les leçons importantes

La notion de sécurité

On a tous un curseur par rapport à soi, à ses propres notions de sécurité. Pour certaines personnes « être en sécurité » sera d’avoir toujours 2000 CHF sur leurs comptes en banque. Pour d’autres, ce sera d’avoir leurs propres appartements, d’avoir un copain/copine, d’avoir leurs familles pas très loin, le frigo toujours plein, etc…

Ce qui s’est passé pour Jen, c’est la perte de tous ses critères de sécurité, durant cette période de « cassure ».

A nos yeux, aux yeux de la société, la perte de nos critères de sécurité paraît très grave, très angoissant, on a parfois le sentiment que c’est « la fin du monde ». Sauf que quand on traverse tout ça, on finit par se rendre compte que notre sécurité, on la trouve à l’intérieur de Soi.

« La vie va te pousser à trouver ta force et ta sécurité dans l’essentiel. Tu vas découvrir que tu as des capacités de résilience. »

Passée cette étape, on peut commencer à reconstruire de nouvelles bases, une nouvelle structure interne, une nouvelle manière de vivre sa sécurité.

Plus elle reconnaissait qu’elle était médium, plus les autres autour d’elle la reconnaissaient en tant que telle.

La notion d’Abondance

Souvent on pense que l’abondance ce n’est que l’argent. Ça en fait partie certes, mais c’est tellement plus que ça.

« Quand j’étais à Andernos, sur le bassin d’Arcachon, j’étais dans cette forêt en plein milieu de semaine et je me disais, les gens sont enfermés dans des bureaux et moi je suis là, au milieu de cette forêt, en train de vibrer avec ces arbres, de ressentir cette nature et là j’ai ressenti l’abondance ! J’étais au bon endroit ou bon moment et alignée avec moi-même. C’est vraiment ça l’abondance. »

Pour recevoir l’abondance, il faut vibrer sur la même fréquence. Ressentir l’abondance simple de la vie.

« Je n’avais jamais eu autant d’abondance dans ma vie alors que matériellement je n’avais jamais eu aussi peu. J’ai reçu l’abondance sous d’autres formes : l’abondance de soutien de mes amis, l’abondance de joie, les gens qui m’ont hébergé, qui m’ont fait confiance. »

« A partir du moment où j’ai reconnu cette abondance dans mon cœur et que je ne me sentais plus en situation de manque, mais en situation d’être nourrie, même si sur mon compte je n’avais rien, j’étais tellement dans l’abondance dans mon cœur et dans ma vie, qu’à partir de là, effectivement l’abondance financière a pu se réouvrir. C’est-à-dire que le flux pouvait de nouveau être ouvert parce que moi je n’émanais plus le manque. »

La notion de Foi

Avoir confiance en la vie. C’est la notion de base, qui vient même avant les deux autres. C’est reconnaitre que tout ce que la vie nous a apporté jusque-là était des épreuves de foi, des challenges pour nous faire grandir, évoluer et nous guider sur le retour le Soi. Aller chercher la lumière en Soi, même dans les moments les plus sombres.

Avoir confiance en la vie, en sa guidance, voir les signes, les synchronicités, écouter son intuition et la suivre. Demander, poser ses intentions et ensuite lâcher prise.

La Foi, c’est suivre le mouvement de la vie. Tout est mouvement dans la vie, les cycles de la lune, de l’eau, des saisons, des animaux…

« On est là pour être au service de la vie. Ce n’est pas quelque chose de sacrificiel, c’est un échange d’amour, parce qu’on est connecté les uns aux autres et que cet amour circule. »

Une question magique et importante à se poser régulièrement et dans n’importe quelle situation : « Que ferait l’amour ? ».

La notion de se choisir

« Je me choisis. »

« Que ferait l’amour ? » Mais l’amour pour Soi également. Tout chemin spirituel que l’on entreprend n’a pour seul but de retourner à un amour de Soi. Car c’est en partant de l’amour de soi que l’on se reconnecte aux autres et à l’amour universel.

Cette énergie d’amour existe à l’intérieur de chacun d’entre nous, comme à l’extérieur. Elle est présente comme l’air que l’on respire. Du moment qu’on se reconnecte à cette énergie, on peut faire des choix déconditionnés de la société, de l’éducation et de la façon dont nous avons été formatés.

La notion de responsabilité

Se reconnecter à son pouvoir authentique. « Je suis responsable de ma vie ».

« Oui, j’agis en conscience avec l’Univers mais c’est ma responsabilité de m’ouvrir à la vie. Ma responsabilité de me faire confiance, de me choisir. Bien sûr que ce n’est pas facile, bien sûr qu’il y a des moments de doutes, des moments où l’on est plié en deux tellement on a mal, qu’on est triste et qu’on se dit qu’on ne va pas y arriver. Mais dans ces moments-là, c’est se dire ok je prie et je fais confiance à la vie. »

Une vie de nomade

Les gens projettent sur nous leurs peurs, leurs limitations, leurs croyances. Il y en a pour tous les choix que l’on peut faire. Pour celui de choisir une vie de nomade par exemple. Pour la spiritualité, pour tout ce qui sort du « cadre ». C’est ainsi que l’être humain est fait. Mais on peut aussi choisir de suivre son cœur.

Pour Jen, la vie de nomade représente son cheminement intérieur et le fait de suivre son intuition. Elle suit le flow de la vie. Elle pose ses intentions, elle visualise ce qu’elle souhaite voir se réaliser, puis elle lâche prise. Oui elle souhaite un jour fonder une famille, oui elle a pleins de projets. Ces quelques derniers mois, presque la totalité des intentions posées en début d’année se sont réalisées. C’est ça avoir la Foi.

Guidances spirituelles

« C’est depuis toujours que j’ai la capacité de ressentir les gens. Mais mon manque de confiance en moi, mon manque d’estime, a bloqué le processus. »

Cela s’est intensifié et précisé depuis 2013, au début du voyage vers son cœur.

« Quand je fais les guidances je ressens un bien-être et un alignement profonds. Je suis nourrie, alignée, remplie d’amour donc je sais que c’est la chose juste à faire. »

Ce qu’elle transmet comme messages ne sont pas des réponses à de la curiosité. Ce sont de véritables pistes pour se rapprocher de notre âme et agir vers notre mission de vie.

Cette capacité qu’elle a de se connecter au monde spirituel n’est pas un « don » reçu par une fée qui s’est penchée au-dessus de son berceau. On a tous des « dons », des sensibilités différentes, des compétences plus développées. Souvent elles sont présentes depuis l’enfance. On a juste besoin de s’en souvenir pour les retrouver. Ce sont souvent des choses très créatives, liées au cœur.

Le monde idéal

« Je suis déjà allée dans ce monde-là. Ce monde spirituel. Quand je fais des guidances, je m’y connecte. C’est tellement d’amour inconditionnel, tellement de bien-être. J’aimerais qu’il y ait un peu plus de cette énergie sur terre. Un peu plus de cet amour sur terre. »

« J’aimerais que chacun ose voir la beauté de ce qu’il a en lui. C’est impressionnant de voir à quel point les gens ne s’aiment pas eux-mêmes. A quel point on n’ose pas être nous-mêmes. »

Oser être soi-même, se connecter à l’énergie d’amour plus facilement. Comprendre vraiment, entièrement que l’amour, c’est l’essentiel.

Changer le passé

« Non. Parce qu’on vit les expériences qui vont nous permettre de nous rapprocher de nous-mêmes. J’aurais peut-être aimé comprendre plus rapidement certaines choses, même si le timing de l’Univers est parfait. Aujourd’hui, ma vie n’a jamais été aussi éloignée des codes de la société, des normes, mais en même temps je n’ai jamais été aussi proche de moi-même. Pourtant ma vie peut paraître instable pour pleins de raisons, notamment parce qu’elle ne correspond pas aux codes, mais je n’ai jamais été aussi proche de moi-même et épanouie. »

Chaque challenge de notre passé est une étape essentielle pour notre évolution et le retour à Soi.

Blocages et peurs récurrentes

L’un des gros blocages que Jen perçoit notamment lors de ses guidances, c’est le regard que l’on porte sur soi et le regard des autres. Bien que chaque personne soit différente, les mêmes problématiques de fond reviennent.

« Oui, globalement, il y a beaucoup de peur, de conditionnement. Je pense aussi que chaque thérapeute attire les bonnes personnes qu’il peut aider. Il y a toujours une résonance. »

Pour Jen, cette résonance sera avec les questions d’estime de soi, de confiance en soi, d’oser être soi, les changements de vie…

Un message

C’est cette citation, cette phrase qui lui était venue un jour sans crier gare :

« De ton unicité émane ton rayonnement. »

Ose être toi, ose être unique, ose être différente, ose sortir du cadre.

Plus tu vas être toi, plus tu vas reconnaître ton unicité, plus tu vas oser le montrer, oser le rayonner, plus tu vas attirer à toi les bonnes personnes et ce qui est bon pour toi. »

 

Marine

 

Retrouvez l’Univers de Jen et découvrez les guidances qu’elle propose sur son blog https://www.withjentoday.ch/ et sur facebook et instagram @withjentoday

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s