L’effet miroir

Nos relations, qu’elles soient familiales, amicales ou amoureuses ne sont pas là par hasard. On attire à nous exactement ceux dont on a besoin pour grandir et évoluer. Ces liens mettent en lumière ce sur quoi nous devons travailler. Ce qui nous irrite, nous frustre où nous énerve chez quelqu’un n’est que le reflet d’un comportement non accepté chez nous.

Un professeur de yoga que j’ai rencontré à Bali, il y a deux ans, avait dit cette phrase qui à l’époque m’avait beaucoup marquée : « les problèmes que vous avez dans vos relations, sont le reflet de problèmes que vous avez en vous, avec vous. »

Pour illustrer ce propos je vais vous donner un exemple qui s’est produit pour moi il y a quelques jours ; au téléphone avec mon chéri (les relations amoureuses sont encore plus spéciales et encore une fois, nous ne les attirons pas par hasard, notre moitié est là pour nous faire travailler sur nos failles en profondeur) je remarque qu’encore une fois il a de la peine à dire non à quelqu’un et cherche une excuse pour que cela « passe mieux ». Cette réaction m’énerve et je sens monter en moi une résistance. Je lui dis pour la énième fois qu’il a le droit de dire non, que c’est ok, qu’il a le droit de poser ses limites et les faire respecter et qu’en aucun cas il a le devoir de donner une raison. On a le droit de dire non. Ce n’est pas de la méchanceté envers l’autre, si c’est ce que nous sentons être juste pour soi.

Dire non à l’autre, c’est se dire oui à soi.

Mettre des limites, c’est respecter son espace personnel et se donner de l’amour.

Dire oui, si notre cœur dit oui.

J’ai beau le savoir, le dire et l’expliquer, je ne m’étais pas rendue compte que ce qui m’énervait n’étais pas son comportement en tant que tel, mais le reflet du miroir qui me renvoyait à mes propres attitudes. J’ai appris à toujours dire oui, à me faire passer après les autres, à me négliger finalement, dans un but utopique d’être aimée et acceptée de tous. Par peur d’être rejetée par les autres, je me suis rejetée moi et mes besoins. C’est, au final, là la véritable leçon de l’effet miroir. Voir ses failles, les endroits chez nous que nous devons reconnaître, accepter et remplir d’amour pour enfin s’aimer inconditionnellement.

Ma difficulté à faire confiance aux autres n’est que le reflet de mon propre manque de confiance en moi-même et ainsi de suite. Il en va de même pour le « positif », car nous ne pouvons remarquer chez les autres que ce que nous avons en nous. Ce qui nous inspire chez les autres sont des traits de caractère que nous possédons également et qu’il ne tient qu’à nous de développer et renforcer.

Nous avons en nous toutes les facettes possibles et ce n’est qu’en les regardant en face, en acceptant nos parts d’ombre, bien que cela soit certes très difficiles, je le conçois, que nous pourrons évoluer et nous épanouir réellement.

Alors si au lieu de rejeter constamment la faute à l’extérieur, de blâmer les comportements de ceux qui nous entourent, nous prenions enfin la responsabilité d’accepter ces merveilleuses leçons qui nous sont donnée à travers ce fameux « effet miroir » ? A chaque fois, c’est en réalité une très belle opportunité de se connaitre un peu plus, de voir nos blessures, nos souffrances en face et de s’apporter, avec bienveillance, l’écoute, la reconnaissance et l’amour dont nous avons tant besoin.

Avec tout mon amour,

Marine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s